Jeudi 20 juin 2019

« Pause (Le prana) »
Un jour sans mot du jour

J’interromps donc la série sur l’alimentation, pendant ce week-end prolongé.

Après mon premier mot du jour de la série, Florence m’a envoyé un lien vers une vidéo, en me disant que c’était pour ajouter encore du trouble à mes doutes.

J’ai affirmé que pour un être vivant, l’essentiel est de s’alimenter, car s’il n’avale pas de nourriture et ne boit pas, il meurt.

Il semblerait qu’il existe des gens qui prétendent qu’on peut vivre sans manger.

Ce serait un courant issu du hindouisme et du yoga.

Le mot utilisé est le « prana »

Prāṇa est un terme sanskrit. La signification de ce nom intègre simultanément les notions de souffle et de principe vital du souffle et de sa manifestation organique dans la respiration.

Ces gens prétendent devenir « pranique ».

C’est-à-dire qu’ils sont en capacité de vivre sans manger et sans boire ou avec très peu de solide et de liquide.

Une de ces vidéos se trouve derrière ce lien : <Se nourrir de prana>

Dans ce film vous verrez un homme qui s’appelle Gabriel Lesquoy qui affirme que depuis 2012, il ne se nourrirait plus qu’avec de la lumière. Il concède manger de temps à autre un morceau de chocolat.

<Il y a aussi cet extrait d’un documentaire du nom de Lumière>

Et puis une interview d’un homme du nom de « Henri Monfort » qui dit ne plus se nourrir d’aliment solide depuis 2002 et qui parle d’une période de transition de 21 jours nécessaires pour entrer dans une sorte d’état pranique.

Je n’ai pas approfondi ce sujet, mais j’ai constaté qu’il y avait de nombreuses vidéos et sites qui tournaient autour de ce discours de la possibilité de vivre sans manger et aussi sans boire.

Le pranisme a aussi pour nom L’inédie ou le respirianisme.

Cette <page Wikipedia> essaye de faire le point sur ces prétentions et donne une liste de cas qui seraient rattachés à cette possibilité de vivre sans apport de nutrition solide.

On y lit que :

« Les connaissances actuelles de la physiologie humaine, en particulier du métabolisme basal ne permettent pas de la considérer comme plausible. »

Il est avéré que des personnes qui se sont soumises à ces pratiques sont mortes. Les « gourous » de ces méthodes ont alors affirmé que ces personnes décédées n’avaient pas suivi les préconisations qui avaient été énoncées.

Pour l’instant, aucune expérience scientifique sérieuse et encadrée n’a pu valider la véracité de ces pratiques.

2 réflexions au sujet de « Jeudi 20 juin 2019 »

  • 20 juin 2019 à 8 h 52 min
    Permalink

    Cette technique me rappelle celle enseignée quelque part en France où un gourou était venu d’Inde Pour enseigner le « manger sainement ». Le gourou ayant oublié de se laver les mains avant de retourner à sa cuisine, une centaine d’adeptes s’est retrouvée dans un hôpital du coin dont on avait évacué une aile pour les accueillir. Avec cordon sanitaire pour ne pas infecter le reste des patients. Avec des patients si refusaient les soins (piqures, antibio, …) car pas naturel. La copine chez qui on avait prévu une bonne soirée avait été réquisitionnée pour s’occuper d’eux. On avait mangé sans elle le repas qu’elle nous avait préparé (sans doute pas dans les règles du gourou) Bonne nouvelle quand même : aucun des patients n’est mort.

    Répondre
  • 24 juin 2019 à 9 h 14 min
    Permalink

    Dommage que les centaines de millions de morts de faim de l’histoire n’aient pas été informés qu’on pouvait se nourrir de prana

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.