Mardi 10 août 2021

« Le mot du jour est en congé.»
Il reviendra probablement le 18 octobre 2021

Il faut savoir faire silence, se reposer, se régénérer, lire, flâner, méditer, pour revenir pour de nouveaux partages, réflexions et questionnements.

Hier, je finissais cette saison avec «Demain» une chanson de Moustaki , d’une beauté ineffable mais aussi ouverture vers la réflexion sur le demain de l’humanité.

Cet article faisait suite à une semaine pendant laquelle je m’étais arrêté à des destins particuliers.

Par exemple Angélique Ionatos la chanteuse de la lumière qui magnifiait la poésie grecque : <C’est toujours un rêve quand la poésie tombe dans les filets de la musique.>, Frédérique Lemarchand dont l’existence même constitue un hymne à la vie <Je ne suis pas née vivante, je le deviens >, Pour finir avec le poète de la tendresse et de la révolte qui nous vient du Rwanda Gaël Faye <Traverser la vie en se sentant digne de cette petite parenthèse qui est l’existence.>

Lors de cette saison plusieurs séries de mots du jour ont été écrites :

D’autres séries n’ont pas encore leur page dans la liste des séries : <L’inceste, cet acte ignoble longtemps resté tabou> et aussi <Amazon>

Et bien d’autres mots du jour : comme « La diaspora des cendres » qui parle de la shoah.

Ou ce moment de grâce poétique «Ce n’est qu’alors qu’il peut arriver qu’en une heure très rare, du milieu d’eux, se lève le premier mot d’un vers.».

Et aussi sur les vertus quasi miraculeuse de la musique « Le pansement Schubert ». 

Cet article qui parle du destin de la scientifique hongroise passionnée de l’ARN messager et qui a créé le vaccin de Pfizer <Katalin Kariko>.

Tous ces mots du jour et tous les autres peuvent être trouvés sur la page <La liste des mots>

<mot sans numéro>