Lundi 26 octobre 2020

«Nous sommes terriens !»
Petite réflexion suite à un dessin

Au départ, il y a ce dessin partagé par mon ami Lucien sur Facebook


Lucien avait lui-même partagé le dessin qui avait été initialement publié par une personne se faisant appeler « Citoyen du monde » et qui se définit ainsi :

« Personne qui pense que les habitants de la Terre ne forment qu’un peuple commun et que les droits et les devoirs sont universels. Il privilégie l’intérêt du monde par rapport aux intérêts nationaux … »

Je suis, en effet, terrien et vous aussi.

Nous sommes terriens et nous habitons la terre, avec beaucoup d’êtres vivants, animaux, végétaux, bactéries et autres.

Et nous avons beaucoup de problèmes à résoudre pour que la terre continue à être accueillante pour tous ceux qui y habitent : réchauffement climatique, diminution de la biodiversité, contraintes sur les ressources, impact d’homo sapiens sur l’écosystème, conflits entre les Etats…

Alors je sais bien que le plan A de quasi tous les gouvernants de Macron à Trump, en passant par Xi Jinping ou Boris Johnson est que le génie de l’homme va trouver des solutions innovantes et techniques qui permettront de résoudre tous nos problèmes.

Il existe selon certains, un plan B dans lequel une aide extérieure à laquelle ils donnent le nom de Dieu va régler tous ces problèmes. En ce qui concerne les chrétiens que je connais le mieux, cette phase de solution dans laquelle Dieu vient résoudre les difficultés, passent par un jugement dernier dans lequel un grand nombre va passer un sale quart d’heure.

J’ai quelques doutes sur ces deux plans.

Il reste le troisième dans lequel, il y a une prise de conscience collective qui nous fait comprendre que nous sommes tous terriens et que nous avons avec notre descendance un destin commun, sur l’unique planète qui est à notre portée.

Je pense qu’il est rationnel de penser à ce plan C.

<1475>

3 réflexions au sujet de « Lundi 26 octobre 2020 »

  • 26 octobre 2020 à 7 h 29 min
    Permalink

    Le destin commun serait plus facile à appréhender en évitant les points de saturation et cela pourrait avantageusement commencer au niveau mondial par éviter de se reproduire sans compter

    Répondre
  • 26 octobre 2020 à 8 h 41 min
    Permalink

    Je suis terrienne…et triste de voir l’état dans lequel nous mettons notre monde à cause de l’avidité d’une petite élite. Je vote C. Merci Alain!

    Répondre
  • 27 octobre 2020 à 18 h 36 min
    Permalink

    Merci Alain de me citer comme pourvoyeur de ce dessin , mais je n’ai fait Que “partager” ce qu’avait publié Claude, ( qui j’espère est aussi destinataire de tes mots)
    Pour ma ,part, seule la pertinence de la chute m’avait retenue, et je n’avais pas poussé la réflexion aussi loin que toi.
    Quel pourrait être le plan C ? la décroissance, la sobriété heureuse de Pierre Rabhi?
    Je ne crois pas à la limitation de notre reproduction, tout au moins pas sous une forme volontaire.La diminution de la population observée déjà en Italie, en Allemagne ou plus encore au japon montre déjà les difficultés que provoque cette baisse inéluctable et déjà engagée. Lorsque la planète sera peuplée de plus de 50 % de plus de soixante ans il y aura un sacré problème . et se posera peut-être la question de l’IVV = Interruption Volontaire de Vieillesse !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *